Maks Banens

TRAVAUX RÉCENTS SUR LES SEXUALITÉS

Sommaire :
Retour aux questions théoriques
Autour du VIH
La reconnaissance du couple de même sexe en Europe
L'enregistrement du couple de même sexe en Europe
Les marié-e-s de Montpellier
Le couple de même sexe en France


Retour aux questions théoriques

En 2003, l'Université de Manchester a organisé la conférence "Sexuality after Foucault" (Manchester, nov. 2003) qui fut pour moi l'occasion de revenir aux recherches sur la sexualité. Aux cours des décennies précédentes les études LGBT avaient connu un tel développement qu'il fallait réexaminer la complexité de la pensée de Foucault et ré-évaluer sa pertinence pour l'histoire de l'homosexualité. J'ai eu l'occasion de le faire une première fois à la conférence de Manchester, dans la communication Sexual identities, what are they made of?, puis une deuxième fois au colloque "Le politique vu avec Foucault", organisé à l'IEP de Paris en janvier 2005 : Foucault et les identités sexuelles. Les deux communications ont donné lieu à l'article Foucault sur l'histoire de l'homosexualité. Il présente et commente la pensée de Foucault sur l'histoire de l'homosexualité à travers les trois moments suivants : 1961 (l'histoire de la folie), 1976 (la volonté de savoir) et 1984 l'usage des plaisirs ; le souci de soi). L'article conclut que sur certains points la pensée de Foucault à connu des ruptures, sur d'autres une continuité. Il défend également une lecture de "La volonté de savoir" qui n'est pas la lecture habituelle.

Gagnon et Simon et la théorie des scripts sexuels (2010) interroge les fondements de la théorie des scripts sexuels développée notamment par John Gagnon et récemment traduite en français. L'étude arrive à la conclusion que le concept de script ne permet pas de mieux comprendre la réalité sociale de la sexualité que celui du désir auquel Gagnon propose de le substituer.

Quelques années plus tôt, la rédaction des Cahiers de l'IRSA m'avait sollicité pour un article sur le paradigme constructiviste concernant l'homosexualité. Ce fut l'occasion de discuter l'apport théorique qu'offre la démographie historique. L'article est apparu sous le titre : Repenser la construction de l'homosexualité. Entre "implantation de perversions" et nouveau (dés)ordre familial.

L’homophobie en question ; quel avenir pour l’hétérosexualité ? (2009), disponible sur le site de La_Revue, est davantage une réflexion terminologique. Revenant sur l'origine psychologique du terme homophobie et en explicitant les présupposés, le texte défend le point de vue que le succès militant et médiatique du terme "homophobie" ne devrait pas faire oublier que certains présupposés posent problème.

Plus récemment, le Wiley and Blackwell Encyclopedia of Gender Studies m'a demandé de replacer le mariage de même sexe dans son contexte de récente évolution du mariage hétérosexuel. Cette contextualisation m'a permis de rappeler le rôle essentiel que joue l'évolution de la famille et du couple hétérosexuel dans celle du couple de même sexe : Heterosexual Marriage Trends in the West.

Autour du VIH

Mon arrivée à l'université de Lyon 2 m'a permis de collaborer de façon plus étroite avec mon ami et collègue Rommel Mendès-Leite. Ensemble, nous avons publié, en 2006, Vivre avec le VIH, un livre de témoignages, sous forme de récits de vie réunis auprès de cinquante personnes vivant avec le VIH, explorant toutes les dimensions de la vie privée et sociale. La recherche était commandée par l'ANRS.

En 2013, nous avons repris la même question, maintenant sous l'angle du vieillissement. Les avancées thérapeutiques ayant transformé le VIH en maladie chronique, la problématique est devenue celle de la durée : comment vieillir en bonne forme physique et psychologique quand on vit avec le VIH. Avec l'aide du COREVIH Lyon - Vallée du Rhône, nous avons étudié la qualité de vie des personnes vieillissant avec le VIH, leur situation matérielle et financière, et la question de l'isolement social. Les résultats sont rassurants, d'une part, surprenants de l'autre. On les trouve dans le rapport Vieillir avec le VIH et dans la Synthèse

La reconnaissance du couple de même sexe en Europe

La reconnaissance du couple de même sexe en Europe occidentale en centrale a fait que Rommel Mendès Leite et moi-même avons été sollicité par la Mission interministérielle de la Recherche (MiRe) pour une recherche d'histoire contemporaine de la légalisation du couple de même sexe en Europe. Il s'agissait de décrire les différents statuts légaux accordés aux couples de même sexe à travers l'Europe occidentale et de les replacer dans leurs histoires nationales respectives. Les résultats ont donné lieu au rapport Nouvelles visibilités - nouvelles discriminations ? dont un résumé se trouve dans Synthèse ou encore, en anglais, dans Synthesis.

L'enregistrement du couple de même sexe en Europe

A la suite de cette recherche comparative, je me suis intéressé à l'usage que les couples de même sexe font des différents statuts. En termes de fréquence d'usage, les pays européens divergent fortement, comme le montrent Mariage et partenariat de même sexe en Europe et, plus récemment, La reconnaissance légale du couple de même sexe en Europe. L'analyse conjointe des statuts et usages s'est poursuivie dans Doing same-sex families in Europe, paru en Allemagne, et dans Same-Sex Unions in Europe: Some Observations on European Diversity, publié par le Council of European Studies.

Les marié-e-s de Montpellier

Pour mieux comprendre les motivations des couples de même sexe, j'ai commencé une série d'entretiens avec les couples qui se marient à la mairie de Montpellier. La ville est emblématique car elle est supposée avoir célébré le premier mariage de même sexe de France. Je fais le pari que les mariés montpelliérains sont néanmoins suffisamment hétérogènes pour que leur récit recouvre la diversité française. Tous les couples publiant les bans en 2014 ont été contactés afin de recueillir des témoignages au plus près de l'ensemble des mariés. Les entretiens, toujours recueillis, sont en cours d'analyse.

Le couple de même sexe en France

L'analyse démographique de l'usage que font les couples de même sexe des status légaux a amené à la question de l'existence du couple de même sexe et de ses caractéristiques. Avec Eric Le Penven, nous avons entrepris d'élaborer une méthode d'estimation des couples de même sexe à partir des données du recensement français. Les premiers résultats ont fait l'objet du working paper suivant : Le couple de même sexe selon le recensement rénové, France 2008. Faute de données de référence, la méthode s'est basée sur la seule analyse des erreurs supposées dont la démarche a été spécifiée dans Sex Miscoding and Same-Sex Couple Estimates.

Peu de temps après, les chiffres de l'Enquête Famille et logements (Insee 2011) ont permis de valider les présupposés de la méthode. Le résultat paraîtra dans la revue Population en 2016 : Les erreurs de sexe dans le recensement.


Copyright © 2010 Maks Banens. CMW-CNRS